Malaise à la Maison Blanche : le président finlandais éclipsé par Donald Trump

Alors que le président de la Finlande Sauli Niinisto était l’invité de la Maison Blanche mercredi, le président américain s’est lancé dans un monologue virulent contre la presse et contre la procédure de destitution dont il fait l’objet. 

Donald Trump a monopolisé la parole face aux journaliste, dans le Bureau Ovale.

On ne compte plus les conférences de presse du président américain qui tourne en regrettables spectacles. Celle du mercredi 2 octobre, Sauli Niinisto ne l’oubliera pas de sitôt. Plutôt que d’être acteur d’une discussion avec son homologue américain, il s’est fait spectateur d’une tirade enflammée contre la presse et le parti démocrate.

Peu de mots pour le président finlandais

Devant les nombreux journalistes venus couvrir la conférence de presse des deux dirigeants, Donald Trump donne le ton sur Sauli Niinisto : « C’est un homme de peu de mots, j’aime bien ça chez lui. » Peu de mots, c’est aussi ce que lui a consacré le président américain, qui s’est lancé ensuite dans un long discours décousu. « Ce qui se passe est une honte ! », « Il y a des médias corrompus dans ce pays ! », « Ils ont essayé de me destituer depuis le jour où j’ai été élu. Vous savez quoi ? Ils ont échoué ! », « Toute cette affaire tourne autour d’une simple conversation!

Réalisant qu’il éclipse totalement son invité du jour, Donald Trump s’interrompt et s’excuse : « Je suis désolé de vous déranger avec ça monsieur le président, il y a tant de choses dont nous devons parler. » Mais il repart de plus belle, laissant Sauli Niinisto muet et médusé par la situation. 

Donald Trump s’en prend aux Démocrates et à la presse

Après une attaque verbale contre son possible rival démocrate Joe Biden dans la course à la présidentielle 2020, c’est au tour de la presse de se faire lyncher. Il accuse les journalistes du Washington Post, un journal prestigieux aux États Unis, d’avoir écrit un article « malhonnête » sur sa politique d’immigration. L’article en question avait pourtant été publié par le New York Times, un détail pour le milliardaire républicain qui considère que les deux sont des médias « corrompus« .

Donald Trump accuse les médias « corrompus » d’être l’instrument des Démocrates pour le destituer.

« Posez une question au président finlandais ! »

Lors de la deuxième conférence de presse, dans la prestigieuse aile East, Donald Trump s’essaie au partage de la parole. En vain. “C’est à moi que vous parlez? Écoutez, nous avons le président de Finlande, posez-lui une question! Je vous ai répondu longuement. Posez-lui une question. Ne soyez pas impoli”. Pourtant, lorsque le journaliste s’exécute, Donald Trump y répond pour lui.

Prenant la parole une minute, le président finlandais a salué l’Histoire des États Unis. « Vous avez une belle démocratie. Faites qu’elle continue« , a t-il glissé à Donald Trump devant les journalistes. Reste à savoir si le président américain l’a entendu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s